Zygomatic Déconfiné 2020 :

Programmation 2020 :

Mercredi 26 août

Laura ELKO /  COGNIN

Jeudi 27 août

Trinidad / St THIBAUD DE COUZ

Vendredi 28 août

Aurélien CAVAGNA / St LAURENT du PONT

 

Samedi 29 août

Pierre Aucaigne / VIMINES



Mercredi 26 août ~  COGNIN (73)

Salle de la forgerie - 20h30

 

Laura ELKO : « Enfin Vieille ! »

  Seule (ou presque !) en scène / Tout public

 

Laura a tout ce qu'il faut pour être heureuse : un bon métier, un futur époux parfait... Mais une nuit, elle est réveillée par sa petite conscience qui du bout de son museau de marionnette vient la titiller et bousculer ses certitudes. A-t-elle vraiment choisi cette vie ou s'est elle juste contenté de répondre aux attentes des autres ?

 

Seule en scène, mais polymorphe, Laura raconte, ventriloque, chante avec une virtuosité joyeuse et nous encourage à revisiter nos vies en réveillant notre âme d'enfant.

 

ILS EN PARLENT...

« une vraie découverte que cette jeune femme qui propose un spectacle original, loin des « stand ups » habituels. Et qui cumule les talents, […] Les textes sont amusants certes, mais aussi incisifs, et sous le masque de l’humour donnent à réfléchir. Bref, on en redemande, retenez bien son nom, […] elle fait souffler un vrai vent de fraîcheur et de nouveauté. » (Reg’Arts)

 

« Elle est tellement parfaite qu'on pourrait la détester, mais en même temps tellement sympathique que c'est impossible, surtout après ce grand moment de bonheur qu'elle nous offre. » (Plume Chocolat)

« Impressionnante lorsqu’elle fait rire le public, qu’elle chante de l’opéra ou qu’elle fait de la ventriloquie. Elle ne cesse de surprendre ses spectateurs» (Critique Humoristes)

« Il fallait oser ce titre pas très tendance (à une époque de grand "jeunisme") donc un brin provocateur mais la provocation est semble-t-il une deuxième nature pour cette audacieuse comédienne qui, ayant plus d'une corde à son arc, le prouve et avec quelle maestria ! [...] "Il faut beaucoup de temps pour devenir jeune." Il semble que ce soit la conclusion de ce spectacle inédit qui remonte le cours d'une vie avec finesse et talent et fait l'apologie de la légèreté» (La Marseillaise)


Rejoignez, Likez.... partagez !



Jeudi 27 août  ~  St THIBAUD de COUZ (73)

Salle La Thibaudia - 20h30

 

Trinidad : « Pour que tu t'aimes encore »

One woman show engagé / Public : Ado-Adulte

 

« Longtemps j’ai voulu être quelqu’un d’autre doutant de moi-même et puis un jour à la fin d’un spectacle une femme m’a dit : je veux être vous. Cette déclaration inattendue m’a permis de revisiter tous ces modèles qui ont fait la femme que je suis. »

 

Après le succès d’Et pendant ce temps Simone veille, Trinidad nous propose de la suivre dans son
voyage qui va de la découverte de Françoise Dorléac à 10 ans à sa rencontre avec Brigitte Lahaie à 50.
Avec humour et tendresse elle s’amuse de la sexualité et explore via ses modèles la puissance des femmes et la fragilité des hommes, de la découverte de leur clitoris pour les unes à l’obsession de leur pénis pour les autres.


Du fou du Roi chez Stéphane Bern à Brigitte Lahaie sur Sud Radio. Trinidad est passée des couronnes aux sextoys, elle nous livre ici ses petites clés Pour que tu t’aimes encore et en corps.

ILS EN PARLENT...

 

« On l’écoute, bercé par ses icônes adulées, vénérées, pour se forger, s’identifier. [...] On se marre bien sûr, un peu scié parfois par son débit de mitraillette mais, surtout, on apprend quelques anecdotes croustillantes qui valent le détour. [...] Une ode à la liberté. Assumée.» (Le Parisien)

 

« La libération des femmes a-t-elle eu lieu ? Pas si sûr. Parfois, l’art parvient plus à faire avancer les mœurs d’une société que de longs discours. C’est le cas avec le spectacle Pour que tu t’aimes encore. [...] Voilà une femme libre malgré un parcours parfois sinueux. Elle aurait pu se poser en victime. Elle a choisi de se moquer des difficultés qu’elle a rencontré, tant dans sa vie amoureuse que professionnelle, prouvant que nos blessures peuvent aussi devenir nos forces. » (Brigitte LAHAIE)

 


Rejoignez, Likez.... partagez !



Vendredi 28 août  ~  St LAURENT du PONT (38)

Maison des Arts - 20h30

 

Aurélien CAVAGNA : « Cri du Cœur »

 One man show autobiographique / Public  : Ado-Adulte

 

Comment aimer quand on a le cœur qui déconne ? Et comment rire d’un cœur qui n’en fait qu’à sa tête ?

Délivré comme un conte, imaginé comme un road-movie, ce seul en scène aux multiples personnages raconte les véritables problèmes de cœur d’Aurélien Cavagna.

Tantôt lui même, tantôt médecin un peu fou. Son cœur, s’exprimant comme un vieil acteur Français un peu rebelle, fumant cigarette sur cigarette, nous passe des rires aux larmes.

Sur scène, un piano accompagne son histoire, ponctuant ces personnages tous réels (ou presque…).

 

Humoristique, poétique et décalé. Ce Cri du Cœur est un témoignage heureux, mieux : un hurlement d’envie de vivre.

ILS EN PARLENT...

 

« un " Cri du cœur" poétique et décalé, scandé avec brio par Aurélien Cavagna.» (Le Journal de Saône-et-Loire)

 

« Se sentant plus proche d’un Rowan Atkinson ou d’un Albert Dupontel que des « standupeurs » dans l’air du temps, Aurélien a voulu monter un spectacle très écrit, comme un conte avec une fin. […] il a travaillé pour trouver le bon équilibre entre gravité et légèreté. Mais avant d’être une histoire de cœur, ce one est surtout l’histoire d’un défi.[…] Un défi relevé haut la main, il peut garder le cœur léger. » (La Tribune de Lyon)

 


Rejoignez, Likez.... partagez !



Samedi 29 août  ~  VIMINES (73)

Salle de l'Oseraie - 20h30

 

Pierre Aucaigne : « Cessez ! »

Seul en scène (mais plusieurs dans sa tête !) / Public : Ado-Adulte

  

Un directeur de théâtre un tant soit peu perturbé, Gilles Patrick Sabaillon, GPS pour les intimes, organise une soirée caritative au Centre d’Activités Culturelle et Artistique, en faveur des chiens abandonnés. Des artistes célèbres font parties...ou pas, de la soirée.

L’iconoclaste directeur de théâtre interprété par Pierre AUCAIGNE, a répandu une véritable contagion publique avec son inénarrable mot fétiche: «CESSEZ» qui revient régulièrement dans sa bouche. On retrouve une galerie de personnages charismatiques tels que le syndicaliste, le dresseur de chien méchant,ou encore le cuisinier responsable de la cantine du théâtre. Au milieu de la piste, un directeur qui brise sa solitude psychologique en dialoguant avec ses doigts!

 

ILS EN PARLENT...

« Pierre Aucaigne livre une véritable performance de non-sens et d'absurde à 100 à l'heure, multipliant les jeux de mains et les regards hystériques, déclenchant des fous rires aussi inextinguibles qu'inexplicables. En roue libre, sauf sur la vulgarité : ce clown en costume n'y tombe jamais, et même les enfants s'éclatent... » (La Marseillaise)

 

« Quelque part entre Chaplin et Mickael Young, avec l'hystérie d'un De Funès et la fécondité verbale d'un Debbouze, comme un Fernand Reynaud immergé dans un film des Monty Pythons, le cartoonesque cabaretier déverse son charabia avec une fougue surréelle. Impressionnant, tout simplement ! » (La Marseillaise)

 

 « Il est le comique intelligent qu'on aime, celui dont les mots emmêlés aux jeux de l'acteur nous donnent envie de le revoir. Tout est à prendre. Il nous a comblés ! » (Valérie Laffont-  Genève)

 


Rejoignez, Likez.... partagez !



Billetterie en ligne



Le festival est soutenu par :